03/09 - Le milieu de terrain du Standard de Liège Axel Witsel suspendu jusqu'au 23 novembre qui a causé une blessure grave à Marcin Wasilewski, défenseur du RSC Anderlecht assure qu'il n'est pas un assassin et que la sanction est excessive. Witsel et son équipe ont expliqué sa position aujourd'hui lors d'une conférence de presse au club de Liège, dans lequel le joueur a admis qu'il avait commis une faute grave. Cependant, il a insisté sur le fait qu'il n'était pas un assassin et a déclaré que son geste était involontaire. Le polonais Wasilewski a une double fracture ouverte du tibia et du péroné et devra subir une seconde intervention chirurgicale. D'après les médecins de la sélection polonaise, il pourrait revenir en mars, selon d'autre sources médicales, c'est toute une saison qu'il risque de rater. Witsel, 20 ans, a été condamné mardi par la commission des sports de la Fédération belge jusqu'au 23 novembre et d'une amende de 2.500 euros. Le dossier a été transmis à l'UEFA et la FIFA ce qui pourrait étendre cette sanction en dehors de la Belgique. Il a obtenu la peine la plus lourde de Belgique jusqu'à maintenant et la juge excessive. Il a également regretté d'avoir reçu des menaces de mort  et des attaques contre son domicile, où des inconnus ont brisé une clôture et cassé des volets.
Tag(s) : #Clash Foot - Archives articles

Partager cet article

Repost 0