06/09 - Raymond Domenech est passé maître dans l'art de se voiler la face. Après un match nul devant la Roumanie qui condamne presque définitivement la France (1-1) d'une qualification directe pour le Mondial 2010 en Afrique du Sud, le sélectionneur des Bleus a encore utilisé le ton du persiflage pour analyser ce piteux résultat. "Pour se qualifier, on a toujours notre destin entre nos mains, quelque soit la manière", a déclaré Domenech. Sauf qu'en faisant les comptes rapides, c'est la Serbie qui possède son avenir entre ses mains. Même si la France arrive miraculeusement à s'imposer mercredi face aux joueurs de Radomir Antić, c'est les serbes qui conserveraient la première place du groupe avec 1 point d'avance. Un calcul qui n'a pas du échapper à Jean-Pierre Escalettes, le président de la FFF qui rappelons-le, avait demandé un quatre matches-quatre victoires pour se qualifier directement sans passer par les barrages. Mais Domenech en a cure.
Tag(s) : #Clash Foot - Archives articles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :