10/09 - Robert Waseige, dernier sélectionneur a avoir qualifié avec brio les Diables Rouges pour la Coupe du monde 2002, revient sur la débâcle de la sélection belge. Premier a en prendre pour son grade, Franky Vercauteren : " Démissionner dans ces conditions, c’est vraiment une attitude très faible. Vercauteren avait certainement de bonnes raisons de s’en aller et je suis sûr que l’Union belge a encore fait des siennes. Mais c’est justement dans l’adversité qu’on peut prouver sa force de caractère et sa personnalité.". Ensuite c'est au tour du futur sélectionneur , le néerlandais Dick Advocaat : "Cette histoire est une énorme farce! Ne pas vouloir s’engager alors qu’on est libre de tout contrat, cela me dépasse vraiment. Comment voulez-vous que des joueurs aient envie de s’engager alors que le coach ne sait même pas le faire lui-même?". Ensuite au tour de l'Union belge: "Si j’étais à la place des dirigeants de l’UB, je me tirerais une balle ! Le problème, c’est que l’aspect financier est toujours prépondérant dans leurs décisions." Marc Wilmots est une des seule personne pour lui qui à la carrure d'un sélectionneur : " Marc est un chef, un leader. C’est ce qui fait peur à l’Union belge. Ils craignent de se retrouver confrontés à un coach avec une trop grosse personnalité. C’est un peu la même approche qu’en politique belge "
Tag(s) : #Clash Foot - Archives articles

Partager cet article

Repost 0