25/09 - Alors que le Comité national olympique et sportif (CNOSF) a rendu un avis préconisant l'annulation de la sanction contre le Paris Saint-Germain d'un match à huis clos partiel, le président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, s'est insurgé contre cette proposition: "C'est un président en colère qui vous parle. Je suis très remonté, très en colère contre cette décision. Elle tombe vraiment très mal, alors que depuis une semaine on s'insurge, à juste titre, à tous les niveaux et dans tous les ministères, contre les incidents de Nice et Grenoble (...) Je sais bien que l'intention du CNOSF n'est pas d'autoriser ce genre de choses et je connais le travail fait par les clubs, au PSG comme ailleurs, pour lutter contre ces débordements, mais il faut mesurer quel message est envoyé aux fauteurs de trouble" a déclaré Jean-Pierre Escalettes à l'AFP.
Tag(s) : #Clash Foot - Archives articles

Partager cet article

Repost 0