17/11 - Khaled Lemmouchia, milieu de terrain international de l'Algérie ne décolère pas après l'agression dont ses coéquipiers et lui ont été victime lors de leur arrivée au Caire pour le match contre l'Egypte pour les qualifications de la Coupe du Monde.
Lemmouchia fait parti des trois joueurs algériens qui ont été blessés durant le caillassage du bus : " Je suis consterné de constater qu'aucune sanction n'a été prise par la Fifa. Vous vous rendez compte que dans le bus, nous avons été agressés par les supporters égyptiens, que c'était prémédité,que des joueurs ont été blessés, que le groupe a été perturbé par toute cette violence et que personne n'a réagi. n a l'impression qu'il ne s'est rien passé, que l'on a juste disputé un match tranquille, alors que la peur était présente. J'ose à peine imaginer ce qui se serait passé si nous avions égalisé. Moi on m'a posé trois points de suture sur le cuir chevelu. Que se serait-il passé si les Egyptiens avaient été agressés de la sorte à Alger ? Ils auraient immédiatement fait demi-tour, seraient rentrés chez eux, auraient demandé la victoire sur tapis vert et l'auraient obtenue. Là il n'y a rien, et dans deux ou trois mois, si nous sommes éliminés, personne ne se souviendra des évènements du Caire. C'est ça le sport ? Si la FIFA préfère voir les Egyptiens à notre place en Coupe du monde, qu'elle le dise clairement "


Tag(s) : #Clash Foot - Archives articles

Partager cet article

Repost 0