15/11 - La France vient de faire à mi-parcours face à l'Eire (0-1), un grand pas pour la qualification en Coupe du Monde 2010.
Même si du côté français, on reste modeste, il faut bien avouer que parmi les quatre rencontres entre les barragistes, l'équipe de France est celle qui a pris la meilleure option grace au but de Nicolas Anelka.
Retrouvez toutes les déclarations après ce premier match.

Nicolas Anelka : "C'était un but très important. C’est bien pour l’équipe de France. On ne s’enflamme pas. Si jamais ils marquent chez nous, ça risque d’être très difficile. Alors on fera comme au match aller. On va jouer la gagne au match retour."

Thierry Henry : "On est juste à la moitié du chemin, on mène 1-0 à la mi-temps, on est 90 minutes du Mondial. Cette équipe irlandaise s'est créé des "occases", mais sans leur manquer de respect, ce sont des "occases" qu'on a un peu données, ce sont les aléas du foot. C'est un but heureux mais qui récompense le bon travail effectué en deuxième période où on a beaucoup mieux joué qu'en première, on n'a jamais baissé la tête. Avec un jeu avec de remises, de passes et de ballons vers l'avant, et c'est comme ça que le but est arrivé. On a montré un beau visage dans l'adversité. Cette équipe est en train de se créer, c'est dans des matches comme ça qu'on y arrive, c'est aussi grâce à Hugo (Lloris) qui a empêché les Irlandais de revenir à un partout. Tout le monde a entrepris, moi sur le côté gauche, "Dédé" (Gignac) dans l'axe, Nico (Anelka) aussi, mais c'est plutôt l'allant de l'équipe qui a amené le but. Cette équipe a déjà montré, en Serbie, que la pression n'était pas un problème pour elle. D'habitude, on en voit 50 ou 80 supporters français à l'extérieur, en Serbie par exemple il n'y en avait pas beaucoup, et ce soir c'était extraordinaire, j'étais agréablement surpris".

André Pierre Gignac
: "C’est un avantage pour mercredi d’avoir marqué ce but à l’extérieur. Il faudra reproduire la même deuxième mi-temps, mais pas la première, pour offrir la qualification à notre public."

Alou Diarra : "C'était un match avec beaucoup d'intensité dans les duels, on n'a pas été surpris, on a eu plus d'ouvertures en deuxième mi-temps, en première on a subi un gros pressing irlandais, ils étaient frais. En seconde période, ils ont baissé d'intensité, avec moins de pressing, on a trouvé plus de possibilités. Ce résultat est très encourageant, ce n'est pas évident de l'obtenir à Croke Park, maintenant il faudra faire preuve de beaucoup de maturité et de solidité"

Bakary Sagna
: "On a beaucoup appris des matches en Serbie et en Roumanie, et on savait qu'il fallait faire bloc. En seconde période, on a montré notre vrai visage, un visage plus offensif. Pour l'instant on ne pense pas à la qualification, on pense à récupérer et à s'imposer au match retour, il ne faudra pas calculer, on est des compétiteurs, on veut gagner les deux matches. Ce sont des guerriers, on l'a vu ce soir, ils voudront gagner le prochain match."

Eric Abidal : "Au début, il a fallu qu'on voit comment ils jouaient, mais petit à petit on a su poser notre jeu. On abordera le retour comme on a abordé l'aller, on en sait désormais plus sur l'équipe adverse. Sur un plan personnel, j'étais bien, à condition d'enlever mon erreur de fin de match (un ballon perdu, ndlr). Les Irlandais sont bien physiquement, forts dans les duels, ils provoquent, on a été assez intelligent pour ne pas tomber dedans"

Patrice Evra : "C'est la mi-temps, on a fait notre boulot sur ce match aller, bravo, mais on est déjà tourné vers mercredi. Là maintenant, il faut récupérer. Si on veut vraiment aller à cette Coupe du monde, il faudra gagner mercredi, c'est pour ça qu'on abordera ce match comme un 0-0. En première mi-temps on est tombé un peu dans leur piège, on a voulu jouer leur jeu, des longs ballons, la deuxième période on l'a abordée avec un autre état d'esprit, nos qualités, c'est à dire poser le ballon, jouer à terre, les faire courir, donc la victoire est méritée. Hugo (Lloris) nous sort un bel arrêt à la fin, donc félicitations, et j'espère qu'il aura encore un peu plus de poids en Equipe de France parce qu'il est très timide. A nous maintenant de ne pas saboter le boulot fait ce soir."

Hugo Lloris : "On connaît les Irlandais, ils ne renonceront pas comme ça. C'est vrai que j'ai eu quelques situations difficiles mais ça ne reste qu'un match."

Yoann Gourcuff : " "Il n'y a que 90 minutes de jouées, rien n'est fait, on respecte les Irlandais et on va aborder ce match avec beaucoup d'humilité, on a gagné ici un match qui n'était pas facile. L'Irlande est une équipe de qualité, ils ont eu des occasions, sur les petits détails cela aurait pu mal tourner en première période. Ce soir l'ambiance était fabuleuse, c'est un exemple à suivre, j'espère que nos supporteurs seront avec nous mercredi au Stade de France, c'est une énergie positive."
Tag(s) : #Clash Foot - Archives articles

Partager cet article

Repost 0