26/11 - L'UEFA de Michel Platini a décidé avec l'aide de la justice internationale de s'attaquer aux réseaux de matchs truqués qui sévissent actuellement en Europe.
Actuellement, neufs fédérations sont concernées : Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Allemagne, Hongrie, Slovénie, Suisse et Turquie.
Sur son site officiel, l'URBSFA a mis en ligne une déclaration concernant les matchs truqués.
Une déclaration faite en collaboration avec l'UEFA.

Déclaration à la suite de la réunion ad hoc entre l’UEFA et les neuf fédérations de football d’Autriche, de Belgique, de Bosnie-Herzégovine, de Croatie, d’Allemagne, de Hongrie, de Slovénie, de Suisse et de Turquie.

A l’issue d’une réunion de trois heures au siège de l’UEFA concernant le scandale actuel des matches truqués et des paris qui avait pour but d’échanger des informations, l’UEFA et les neuf fédérations concernées ont procédé à la rédaction de la déclaration suivante.

  1. L’UEFA et les fédérations nationales sont confrontées à un cas de crime organisé qui va au-delà du pouvoir d’instigation d’une juridiction sportive. Elles sont par conséquent reconnaissantes envers les autorités étatiques qui entreprendront des actions, et ce également dans l’intérêt du sport.
  2. L’UEFA et les fédérations nationales contacteront les autorités compétentes de chaque pays concerné pour avoir accès aux informations pertinentes impliquant des clubs et des individus au sein de leur juridiction.
  3. Au nom des neuf fédérations de football présentes, l’UEFA va introduire une demande officielle afin d’avoir entièrement accès aux dossiers intégraux du Parquet de Bochum. D’après les autorités compétentes, ladite procédure durera plusieurs semaines.
  4. Jusqu’à ce qu’un dossier soit disponible, toute parution dans la presse eu égard à l’enquête menée à Bochum concernant des matches truqués n’est que pure spéculation et est sans preuves. Aucun commentaire sur des individus ou clubs basé sur cette spéculation ne pourra être fait au stade actuel de la procédure.
  5. L’UEFA et les neuf associations invitent tout joueur ou officiel désireux de rapporter des incidents qui pourraient être liés à tout type de corruption, fraude ou trucage de matches aux autorités nationales de football compétentes ou à l’UEFA.
  6. L’UEFA et les fédérations nationales n’hésiteront pas à prendre des mesures sévères et si c’est nécessaire, l’UEFA apportera son aide et coordonnera les différentes procédures.
  7. L’UEFA et les neuf fédérations s’engagent pleinement à éradiquer ces mauvaises pratiques qui gangrènent le jeu. Il n’y aura aucune distinction faite si ces mauvaises pratiques émanent d’un joueur, d’un officiel ou de tout autre individu.

Tag(s) : #Clash Foot - Archives articles

Partager cet article

Repost 0