27/11 - Brice Hortefeux, le Ministre de l'Intérieur du gouvernement Fillon pense faire payer au club de football français, les frais réels pour la sécurité des matchs qui sont pris en charge en partie actuellement par les pouvoirs publics.
Jean Claude Dassier le président de l'Olympique de Marseille a tenu à mettre les points sur les "i" : Le Ministre ne doit pas confondre supporters et casseurs. A Marseille, ce n’est pas le cas, même si je conçois qu’il faille écarter quelques brebis galeuses. Ici, les supporters sont là pour encourager leur équipe. On l’a encore vu mercredi où plus de 4000 d’entre eux étaient à Milan et il n’y eu aucun incident. Les débordements lors du report du match OM-PSG ne reflètent pas les habitudes des supporters de l’OM. D’ailleurs sur les dernières années, les clasicos s’étaient très bien passés. Faire payer aux clubs la facture globale de la sécurité, c’est culotté, d’autant plus que nous n’avons pas besoin d’un match de football pour voir des incidents comme cela s’est passé sur le Champ de Mars lors d’une distribution d’argent de la part d’un site Internet. Ce sont souvent des jeunes qui n’ont rien à voir avec le football qui sont à l’origine des troubles, ils prennent en otage le football.
Le Ministre sait que nous travaillons main dans la main avec les pouvoirs publics pour que tout se passe bien. L’an passé, pour 27 matches à domicile, l’OM a payé 637.000 euros aux pouvoirs publics pour la sécurité. Pour la rencontre OM-PSG où, en accord avec les clubs, les autorités ont déployé un dispositif de près de 800 hommes, la facture pour l’OM s’est élevée à 139.000 euros. Nous payons déjà une large part de la facture ".
Tag(s) : #Clash Foot - Archives articles

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :